Études et conseils
Cultures, médiations, publics

Voix / Publics est une agence née de la rencontre de Noémie Couillard et Maylis Nouvellon sur les bancs de l’École du Louvre. Toutes deux diplômées en muséologie, spécialisées en médiation culturelle, nous terminons notre doctorat au sein du programme international Muséologies, médiations, patrimoines réunissant l’École du Louvre, l’Université du Québec à Montréal et l’Université d’Avignon.


À PROPOS

Historiennes de l’art de formation, nous avons très tôt nourri un vif intérêt pour la question des publics et de leur appropriation des biens culturels et patrimoniaux. Tout au long de notre parcours universitaire et professionnel, nous avons forgé une connaissance approfondie des actions de médiation auprès des publics et une expertise quant à la prise en compte de leurs voix dans la conception de projets de diffusion culturelle et artistique.

Nous avons d’ores et déjà accompagné des établissements culturels dans la conception d’actions de médiation innovantes (Studio13/16 au Centre Pompidou, Photos Souvenir du château de Versailles) et depuis 2010, nous collaborons régulièrement avec le ministère de la Culture et de la Communication sur des problématiques de connaissances des publics et de réception des dispositifs de médiation (enquêtes À l’écoute des visiteurs pour le Département de la politique des publics).Forte de cette expérience, notre agence formule conseils et préconisations à destination d’établissements culturels désireux de construire et développer leur politique des publics.

Plus spécifiquement, Noémie Couillard a développé un questionnement sur les publics autour des innovations numériques dans les musées, interrogeant la place accordée aux visiteurs dans ces transformations majeures du musée. Elle a co-dirigé un projet numérique participatif pour le château de Versailles intitulé Photos Versailles. Ce site internet publie des photos souvenirs des visiteurs à Versailles, les documente afin de constituer une nouvelle forme de collection patrimoniale : celle de la mémoire des visites culturelles. Sa thèse articule la question de la participation des publics et celle des stratégies professionnelles et institutionnelles qui la rendent possible dans le contexte de la professionnalisation des « community managers » de musées français.

Maylis Nouvellon construit une réflexion sur le renouvellement des pratiques de visites muséales en se penchant sur les jeunes générations de publics. Cette approche s’est d’abord ancrée dans une collaboration avec le centre Pompidou pour l’élaboration du Studio 13/16, espace dédié aux adolescents en visite libre. Elle se poursuit aujourd’hui dans le cadre de sa thèse sur la question des publics jeunes adultes et sur les formes de pratique de visite muséale, innovantes et participatives, que les institutions culturelles leur adressent.